Les armoiries

LES ARMOIRIES COMMUNALES

Lors de la fusion des communes en 1977, la Commune d'Ohey qui ne possèdait pas d'armoiries propres avant les fusions, a sollicité la concession d'armoiries particulières auprès du Ministère de la Communauté Française.

Ohey souhaiterait pouvoir utiliser les armoiries de la famille des "de MAILLEN", dont le premier seigneur de Tahier (Evelette) "Woulthy de Maillen" et son frère "Philippe" seront nommés "chevaliers" en 1321.

Description : "D'or à trois peignes de chevaux de gueules - Couronne de marquis ancienne - Supports : deux lions d'or, armés et lampassés de gueules, tenant chacun une bannière aux armes de l'écu. Le tout posé sous un pavillon de gueules, fourré d'hermine, cintré, houppé et frangé d'or;
Les coutines retroussées et liées à cordons et houppes d'or : le comble rayonné d'or, surmonté d'un trousseau de plumes; les revers aux émaux de l'écu".
 

Hélàs, malgré plusieurs demandes de la part de la commune d'Ohey, le Conseil d'héraldique et de vexillologie, en sa séance du 23 juin 1989 a émis l'avis " qu'il ne convient pas à une commune d'arborer dans ses armoiries des ornements extérieurs qui appartiennent spécifiquement à une famille ou à une personne physique et qu'il y a dès lors lieu de proposer à la commune une solution plus sobre.

Depuis le 11.12.1991, la Commune d'Ohey n'est plus autorisée qu'à faire usage d'une partie de ces armoiries, dont les caractéristiques sont les suivantes : "d'or à trois peignes de cheval de gueules percé de trois trous".