Documents Planu

Documents à télécharger

Planification d’urgence et gestion de crise en Belgique

Vous voulez savoir comment les autorités et les services d’intervention se préparent aux situations d’urgence? Vous voulez savoir comment la gestion de crise est organisée en Belgique?

La préparation aux situations d’urgence est cruciale. Elle se fait de plusieurs manières comme par l’identification des risques potentiels, via la réalisation de plans d’intervention et d’urgence et par l’organisation d’exercices de planification d’urgence.

Le Rallye en Belgique : une volonté partagée de sécurité

La Commission Rallyes diffuse une nouvelle brochure marquant de la sorte sa volonté de synthétiser les textes légaux et réglementaires élaborés depuis une quinzaine d’années en Belgique. Objectif : aider l’ensemble des acteurs, publics et privés, à construire le meilleur dispositif préventif possible.

En Belgique, les épreuves ou compétitions sportives pour véhicules automobiles se déroulant sur la voie publique ne peuvent être organisées que si le Bourgmestre sur le territoire duquel un tel événement a lieu délivre une autorisation. Le danger inhérent à ce type d’épreuves rend impératif que l’autorité publique veille au mieux à ce que toutes les mesures de sécurité nécessaires accompagnent la délivrance de l’autorisation. L’actualité en atteste malheureusement encore trop souvent.

Simple, complète et surtout pragmatique, la brochure s’adresse en priorité à l’ensemble des acteurs partenaires :

  • organisateurs,
  • fédérations sportives automobiles,
  • autorités publiques (locales et provinciales),
  • services de secours et d’intervention.

Elle répond également au souhait de la Commission des Rallyes d’informer et, dans le meilleur des cas, de rappeler à chacun les éléments fondateurs de cette réglementation originale.

La brochure s’attache encore à déterminer le rôle des principaux intervenants et évoque in fine le travail de la Commission des Rallyes à travers un ensemble de recommandations dont l’autorité publique peut exiger la mise en œuvre sur le terrain, notamment : 

  • la généralisation d’une zone de 10 mètres interdite au public, de part et d’autre de la route des parcours chronométrés,
  • l’encadrement des rallyes par un personnel formé, suffisamment nombreux et de qualité,
  • ou encore la sensibilisation accrue du public, tant riverain que spectateur, aux dangers inhérents aux rallyes.

Le risque nucléaire et le secteur agricole – Quelles actions à prendre ?

Une brochure d’information répondant aux questions des agriculteurs

Projet initialement mené dans le cadre de l’exercice national de crise relatif à la centrale nucléaire de Tihange en 2006, le Centre de crise a participé à l’élaboration et la publication d’une brochure d’information du secteur agricole face au risque nucléaire et radiologique.

L’objectif est de diffuser cette brochure spécifique (éditée en français, néerlandais et allemand) à l’attention des agriculteurs belges. Ce groupe-cible a en effet des préoccupations particulières face au risque d’un incident nucléaire ou radiologique :
  • Que dois-je faire avec mon bétail ?
  • Quid pour mes récoltes ?
  • Que dois-je faire des produits éventuellement contaminés ?
  • Serais-je indemnisé ?

Eu égard au Plan national d’urgence nucléaire et radiologique pour le territoire belge, la zone de planification d’urgence pour les mesures de protection de la chaîne alimentaire (intéressant au premier chef les agriculteurs) s’étend sur tout le territoire de la Belgique. Il en découle notre démarche de diffuser cette brochure dans toutes les provinces, dans toutes les communes belges, et ce, dans l’unique objectif de pouvoir informer au mieux l’ensemble des agriculteurs belges.

Cette brochure a vu le jour grâce à une étroite collaboration entre le SPF Intérieur (le Centre de crise et la DG Sécurité civile), la Province de Liège, l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire, l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire, la Région wallonne (Direction Générale de l’Agriculture), l’Association Vinçotte Nucléaire ou encore Electrabel.

Alerte de la population

Pour pouvoir avertir la population en cas de situation d’urgence, l’Intérieur gère un réseau de plus de 540 sirènes. Celles-ci sont placées aux alentours des entreprises industrielles avec un risque élevé (les sites nucléaires et les entreprises Seveso seuil haut).

Que faire en cas d'accident nucléaire ?

Présentation de la centrale nucléaire de Tihange